Xavier Dupont de Ligonnès : un mensonge de son meilleur ami dévoilé au grand jour !

Ayant creusé plusieurs pistes autour de Xavier Dupont de Ligonnès, le magazine Society a récemment publié des révélations troublantes à ses propos.

La seconde et dernière partie de l’enquête a ainsi révélé la fable de son meilleur ami.

Le mois de juillet dernier, l’émission « Enquêtes extraordinaires » a fait son grand retour sur les petits écrans. Spécialisée dans les affaires non élucidées, le dossier sur a récemment été au cœur de ses investigations.

Bien plus que cinq meurtres

Accusé du meurtre de sa famille, notamment sa femme et ses quatre enfants, l’enquête sur le malfaiteur a repris son cours. Le magazine Society est loin d’être en reste dans cette enquête. En effet, le 5 août, le cofondateur et dirigeant du groupe So-Press a révélé de tout nouveaux secrets sur le meurtrier. Franck Annese a ainsi dévoilé que deux autres crimes ont été commis par Xavier Dupont de Ligonnès. « Xavier Dupont de Ligonnès ne s’est pas contenté de tuer cinq personnes, il a fait plus de mal que cela » affirmait-il.

Les identités des deux autres victimes ont ainsi été dévoilées au grand jour. La première : Michel Rétif, un ami de longue date de Xavier. Dévasté par la terrible nouvelle du 21 avril 2011, Michel a commencé à vivre un enfer. En effet, il a été parmi les suspects. Accusé de complicité pour avoir aidé Xavier Dupont de Ligonnès dans sa cavale. Depuis, d’incessantes interrogations lui ont été infligées. Une situation qui l’a mis hors de lui, le conduisant ainsi à finir sous l’emprise de l’alcool. Il avait dès lors tout perdu à commencer par son travail, ses amis et même son fils ainsi que sa femme. Ne pouvant plus supporter sa vie cauchemardesque, il a fait adieu à ses proches et a décidé de se suicider.

L’autre victime de cette affaire n’est autre que l’un des meilleurs amis du criminel. Partageant ensemble leur période d’adolescence, Xavier Dupont de Ligonnès et Emmanuel Teneur étaient même plus que des amis, des « amoureux ». La date du 21 avril 2011 a considérablement marqué Emmanuel. C’était le jour où il a appris que Xavier a tué sa femme et ses quatre enfants. Depuis, Emmanuel Teneur se culpabilisait de ne pouvoir rien faire pour sauver les enfants, surtout son filleul Thomas, à l’encontre de son ami.

Rongé par son angoisse, il a pensé à se suicider à de nombreuses reprises, mais il n’y parvenait pas. Il a ainsi considéré l’alcool comme son meilleur allié pour sortir de sa dépression. Un mauvais choix qui a conduit Emmanuel Teneur à une cirrhose du foie. Une tumeur qui l’a conduit petit à petit à sa mort.

Des révélations troublantes faites par « l’amour de sa vie »

Le second numéro sur l’affaire de Xavier Dupont de Ligonnès a également été marqué par les aveux du défunt Emmanuel Teneur. Les enquêtes ont dévoilé que ce dernier avait menti à la police quant à la fameuse carabine. En effet, on suspectait ce fusil d’être l’arme du crime. Niant fortement que son ami avait en possession une carabine, Emmanuel Teneur a fini par se confesser.

Le 22 avril 2011, après les perquisitions au domicile de ce dernier, les policiers avaient découvert une liasse de 16 billets de 100 euros, un certificat de tir et deux promesses de vente d’armes à feu dans un coffre-fort électronique. Après ce troublant évènement, Emmanuel Teneur a changé de version à propos de la carabine de son meilleur ami. Il a ainsi dévoilé qu’il savait pertinemment que Xavier Dupont de Ligonnès était en possession d’une arme. Un fusil, équipé d’un silencieux, que ce dernier utilisait pour tirer sur un ballon de baudruche placé sur un tréteau dans son jardin. Paix à son âme, Emmanuel Teneur avait qualifié ses déclarations comme des omissions et non des mensonges. Quoi qu’il en soit, les autorités nantaises continuent de poursuivre la traque du fugitif.


Andrea Faure

Andrea Faure

Rédactrice web depuis 10, je vis pleinement ma passion en travaillant pour plusieurs médias. Je suis également une grande passionnée de voyages, je n'hésite donc pas à partir à l'aventure dans des pays lointains dès que j'en ai l'occasion !