Vacances scolaires : le test PCR est-il obligatoire pour les locations saisonnières ?

Après une longue période d’incertitude par rapport au confinement, les citoyens ont tardé à réserver des logements. Si avec la zone A, le calme a été au rendez-vous avec la première semaine, une petite accélération a eu lieu avec la zone C qui est en vacances depuis le 13 février. De ce fait, il faut se renseigner concernant vos obligations et les interdits. En effet, vous devez vous déplacer en respectant le couvre-feu, car, dans le cas contraire, vous aurez tendance à écoper d’une amende de 135 euros.

Le test PCR négatif pour des vacances sereines

Vous pouvez bien sûr avant de partir en congé vous tester, cela permet de partir en toute sérénité surtout si vous devez partager le logement avec des membres de votre famille ou des amis. Vous avez un test PCR négatif, vous pourrez alors prendre toutes les précautions pour partir sereinement. Cela relève de votre volonté et vous n’êtes sans doute pas le seul à envisager un tel concept puisque de nombreuses personnes ont décidé d’agir de la sorte déjà aux précédentes vacances.

  • Toutefois, le propriétaire d’une location saisonnière peut-il vous imposer ce test PCR ? S’il est positif, peut-il refuser la location ?
  • Un article proposé par L’Union nous apporte la réponse et cela vous permettra de répondre efficacement à ce propriétaire si vous êtes la cible d’une telle demande.
  • Il est important de noter que le propriétaire peut pour se protéger vous demander un test PCR pour les vacances scolaires, mais il n’existe pas de texte de loi.
  • Il ne s’agit donc pas d’une obligation et il ne peut pas vous refuser normalement une location si vous ne fournissez pas un test PCR.

Cela est valable que ce soit pour un gîte, un chalet ou encore un hôtel, il ne peut pas imposer à tous les vacanciers un test PCR. Que ce soit pour des courts ou de longs séjours, des particuliers ou des professionnels, le refus de la location n’est pas envisageable, car il ne peut pas s’appuyer sur un texte de loi. Il peut être judicieux de se renseigner au préalable et de rappeler alors la loi à ce propriétaire.

Bien sûr, s’il a tendance à s’obstiner, il faudra soit fournir ce test PCR, demander conseil aux forces de l’ordre ou encore aux autorités compétentes, voire chercher un autre logement.

Les tests PCR et les gestes barrières pour les vacances scolaires

Vous savez désormais qu’un propriétaire d’une maison secondaire ne peut pas vous refuser une location si vous ne fournissez pas un test PCR. Par contre, ce dernier est nécessaire si vous quittez la et c’est tout à fait légal. Ce sont des conditions sanitaires qu’il faut respecter et elles sont différentes en et en dehors de l’Union européenne. Vous devez donc vous renseigner auprès des autorités pour identifier les conditions d’entrée dans le pays puisqu’il y a souvent une mise en quarantaine qu’il faut prendre en compte.

Par contre, vous devez impérativement respecter tous les gestes barrières que ce soit dans un chalet, un hôtel… Pour ce dernier, vous devez porter le masque lors de vos déplacements et il est possible de le retirer dès que vous êtes dans votre chambre. Si vous disposez d’un service en chambre pour les repas, portez également un masque pour réceptionner votre plateau si le maître d’hôtel se présente devant votre porte. Les gestes barrières sont indispensables tout au long de la journée que ce soit ou non pendant les vacances scolaires, cela évite la propagation du virus et vous protège.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / France / Vacances scolaires : le test PCR est-il obligatoire pour les locations saisonnières ?