Vacances scolaires de février : le calendrier va être chamboulé, voici ce qui vous attend !

Pour les vacances de février, certains Français avaient quelques craintes. Le calendrier aurait pu être bouleversé.

Ecole
Source : capture Pixabay

Il faut bien sûr prendre toutes les informations avec des pincettes, car ce qui est valable aujourd’hui ne le sera pas demain. En effet, il y a un véritable flou concernant les prochaines mesures qui pourraient ou non être appliquées. À l’aube des vacances de février, il faut savoir que le calendrier n’a pas été transformé même s’il s’agissait d’une piste envisagée par le gouvernement. De ce fait, les enfants pour la première zone pourront se reposer, mais cela est-il définitif ? La réponse semble être négative, car les mesures instaurées dépendent essentiellement de la crise sanitaire et des chiffres.

Ne pas modifier les vacances de février pour préserver l’école

Le gouvernement peut se servir du premier qui a été catastrophique alors que les enfants ne devaient pas se rendre à l’école. Cela a perturbé leur apprentissage, facilité le décrochage scolaire et il faut savoir que la situation est toujours aussi problématique. Comme le ministre de l’Éducation nationale a pu le préciser au même titre que le gouvernement, il est important que les enfants puissent se rendre à l’école. De ce fait, les vacances de février ne devraient pas être chamboulées dans les semaines à venir.

  • Le but d’Emmanuel Macron serait de favoriser dans les temps un retour normal à l’école après ces congés.
  • Le samedi 6 février sera donc une date importante pour la zone A puisque les vacances de février auront sonné.
  • Le ministre de l’Éducation selon le site Actu a précisé que pour l’instant, les congés se dérouleront comme prévu avec les dates fournies au début de l’année.
  • L’objectif premier consiste à ne pas aggraver la situation scolaire de certains enfants qui ont déjà des difficultés.

Un prolongement des vacances de février, et même un confinement comme celui que nous avons pu découvrir en mars dernier serait catastrophique à la fois pour la crise économique, mais également pour les enfants qui sont nombreux à avoir des difficultés. Dans tous les cas, il s’agit d’une piste évoquée par l’exécutif, mais elle n’est pas pour l’instant validée. Par contre, si la crise sanitaire venait à prendre une ampleur conséquente, si les hospitalisations connaissaient une hausse importante et si les lits en réanimation étaient saturés, il ne serait pas surprenant que d’autres mesures encore plus restrictives soient dévoilées.

Le gouvernement veut maintenir l’école le plus possible

Si le gouvernement souhaite opter pour le confinement en dernier recours, il veut également préserver l’école le plus possible. Il y a également deux camps pour les contaminations dans ces établissements, certains spécialistes précisent sur les plateaux de télévision que la propagation n’est pas si forte et problématique dans les groupes scolaires. D’autres sont convaincus que ce sont des nids à virus et que la Covid-19 serait largement présente. Dans tous les cas, le site en question partage les propos de la porte-parole de la PEEP, elle précise que la place des enfants se trouve à l’école.

Dans tous les cas, il semble difficile d’anticiper les prochaines mesures puisque les Français avancent dans une situation relativement floue que ce soit pour le confinement ou le prolongement des vacances de février. Il y a une seule certitude, à l’heure où cet article est rédigé, il faut savoir que les dates sont maintenues par le gouvernement. Pour rappel, la zone A sera en vacances dès le 6 février contre le 13 février pour la zone C et le 20 février pour la zone B. Les enfants reprendront les cours respectivement le 22 février, le 1er mars et le 8 mars.

Dans ce contexte, il est clairement difficile de programmer des projets.


Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.