Coronavirus en France : avance-t-on vers la fin de la quatrième vague ?

Plus d’un an aujourd’hui depuis l’apparition du Coronavirus, ce virus demeure toujours autant d’actualité. Malgré les vaccinations, la Covid-19 continue de faire des victimes vagues, après vagues dans les pays. En France, la quatrième vague qui a commencé début juillet tend petit à petit vers la fin. En tout cas, c’est ce que montre la mise à jour des derniers chiffres.

 

Une quatrième vague qui semble s’atténuer

Cette vague, qui a débuté au début du mois de juillet, tire vers la fin, mais l’heure reste toujours à la prudence. En effet, malgré l’explosion des dépistages depuis l’extension du pass-sanitaire, le taux de positivité reste bas.

Le nombre de tests se chiffrant en moyenne à 800 000 contre 500 000 au début du mois d’août. On est donc passé d’un taux de positivité de 4 % au début du mois d’août à un peu moins de 3 % aujourd’hui.

Le nombre de cas s’est également stabilisé ces derniers jours. Selon le dernier bilan de la pandémie en France, en date de ce samedi 28 août, 17 590 nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés en 24 h. C’est 659 cas de moins que le jour précédent et 5 046 de moins que le samedi en fin de semaine dernière.

Les hôpitaux ont enregistré 465 nouvelles admissions en 24 h. C’est 443 patients de moins que le jour précédent et 340 patients de moins par rapport à une semaine en arrière. 119 nouveaux patients ont été pris en charge en réanimation, soit 75 de moins que la veille et 46 de moins que le samedi dernier. Il n’y a cependant pas encore d’amélioration concernant le nombre de patients en réanimation, qui demeure toujours au-dessus de la barre des 2000.

 

Une situation sanitaire encore délicate

En dehors de la non-amélioration du nombre de patients en réanimation, pour un recul effectif de la pandémie, il faut que le taux de reproduction du virus passe en dessous de 1. Il faut aussi rappeler que la rentrée scolaire se profile à l’horizon ainsi que le retour de nombreux Français partis en vacances dans les régions du Sud ou du Sud-Ouest où le virus circule plus.

Tous ces aspects pourraient donc faire grimper le nombre de nouveaux cas dans les jours à venir. La situation est donc encore loin d’être totalement maîtrisée.

Les territoires d’outre-mer toujours en alerte maximale

Si dans l’Hexagone, on se dit proche de la fin de cette quatrième vague en raison d’un léger recul des cas de contaminations et d’une légère stabilité de la situation, la situation est toute autre en outre-mer. Selon Santé publique France, « la situation est très critique en Martinique et en Guadeloupe avec des taux d’incidence extrêmement élevés, des capacités hospitalières saturées et un excès important de la mortalité ».

Les services de réanimation sont ainsi débordés. L’impact du variant Delta et une couverture vaccinale très peu étendue dans ces départements en sont les causes. Même situation en Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et en Polynésie. La Guyane a également dû réinstaurer un couvre-feu et repasser en confinement.

La rentrée scolaire a même dû être repoussée au 13 septembre 2021. On ne peut qu’espérer que les mesures prises et une couverture vaccinale plus étendue stabilise bientôt la situation sanitaire dans ces départements autant qu’en métropole.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Santé / Coronavirus en France : avance-t-on vers la fin de la quatrième vague ?